La Gare, Cully

La Gare, Cully

Le restaurant de La Gare à Cully a été repris en 2000 par Jean-Luc Vermorel qui est aussi le chef. Mon premier et unique repas chez eux doit dater de plus de 15 ans et je reviens enfin, impatient, car certains plats de la carte avaient attisé mon envie. Ils sont également notés 14/20 au Gault & Millau.

L’établissement est situé pile en face de la gare de Cully, à quelques mètres, impossible de le louper avec ses murs de couleur orange. Places de parking à proximité.

Ils sont ouverts du mardi au vendredi et samedi soir, 8h-15h et 19h-23h30, fermé les samedis midi, dimanche et lundi.

L’établissement est plutôt petit avec quand même un restaurant, un café et une terrasse. La partie restaurant a été, il me semble, rénové. J’ai brièvement vu un cadre assez cosy et confortable dans des tons gris. La partie café possède environ 26 couverts, c’est assez serré, un sol carrelé, mobilier en bois, très classique, seules ces sortes de faux murs simulant des pierres empilées donnent une touche plus moderne, je pense très bruyante quand c’est plein. La terrasse ombragée m’a paru sympathique, si vous êtes ferrovipathe, vous allez aimer la vue.

La carte est très fournie avec une carte restaurant et une carte café ainsi que des plats du jour et des assiettes de la semaine. J’ai trouvé leur site web très fouilli, compliqué avec beaucoup d’informations car il réunit des activités multiples et en plus mal structuré.

Exemple de prix au café : Plats du jour (19.50 chf), salade mesclun (6 chf), croustillant de chèvre (16 chf), entrecôte de boeuf (35 chf), burger (26 chf), café (3.70 chf).

Les prix au restaurant : Foie gras mi-cuit (29 chf), filet d’omble (48 chf), filet de boeuf aux morilles (62 chf), moelleux au chocolat (15 frs), Vivi kola, 33cl. (5 chf), café (5 chf).

Les eaux plates et gazeuses sont filtrées par l’établissement : 50 cl. (4 chf), 75 cl. (6 chf).

Dernière visite : 27 avril 2022.

Un accueil sympathique et souriant. Je me suis installé au café, car c’est plus décontracté tout en demandant la carte du restaurant qui m’attirait plus. Deux personnes en salle ce midi-là. Un service charmant, décontracté, souriant, rapide. Que du positif. Une cuisine avec peu d’attente. Les clients étaient principalement sur la terrasse, seulement une table occupée au café et une au restaurant.

Le repas débute avec une petite mise en bouche à base de quinoa, ail des ours, espuma et biscuit.

En première entrée : un tartare de saumon suisse aux herbes fraîches et agrumes (22 chf). Très sympathique, chair maigre, goûts légers, oignons ciselés croquants, un peu d’acidité, du wasabi sous forme de gelée mais très soft.

En deuxième entrée : les escalopes de foie gras chaud de canard, compote de rhubarbes, crumble aux noisettes (32 chf). Oh, mais que c’était délicieux. La bonne odeur de foie gras poêlé parfaitement cuit moelleux à coeur et légèrement croustillant en surface. L’odeur alléchante et le goût de la noisette dans le crumble. Une rhubarbe pas trop sucrée, ni trop acide. La pincée de sel pour donner un coup de peps. C’était bien équilibré et tellement gourmand.

En plat : le pigeon rôti sur coffre, jus au porto réduit et poivre de Kampot, fregola de Sardaigne et fèves des marais (59 chf). La cuisson était top, rosée, le pigeon était tendre et juteux, sa peau ayant gardé encore un peu de gras était croustillante, c’était délicieux. Le jus était bien réduit, épais et en quantité assez généreuse. Les fregolas, des pâtes de Sardaigne que je ne connaissais pas et qui ressemblent à de petites boules, semblaient être revenues à la poêle, un peu comme des spätzli. Côté légumes, c’était coloré et varié : Fèves du marais, champignons enoki et shiitake, asperge, mini carotte, purée de chou-fleur.

Petit bémol avec un champignon de Paris mariné très acide, probablement perdu, qui a un peu rompu le charme de cette assiette. Pour ceux qui n’ont jamais goûté au pigeon, son goût est un peu fort, un peu comme l’agneau par rapport au boeuf.

Pour finir, le dessert : un crumble fraise et rhubarbe, glace vanille maison (15 chf). Sympathique, mais c’est un dessert chaud, alors que je le pensais froid, ce n’est marqué nulle part et les fraises chaudes, je n’en suis pas fan. La glace était plutôt bonne, il avait un côté onctueux et dense. Un peu de barbe à papa en décoration, une chose que je n’avais pas mangée depuis plus de vingt ans.

Pour résumer : Au restaurant, c’est souvent satisfaisant, parfois délicieux et rarement mauvais, mais là, il y avait le petit plus, j’ai eu beaucoup plaisir à manger et avec enthousiaste. Dommage pour le dessert, je suis tombé sur celui qui me convenait le moins. Un petit geste commercial comme offrir le café aurait été sympa, une note de 141 francs pour une personne à midi, ça ne doit pas arriver souvent. Je reviendrais volontiers si la carte me tape dans l’oeil à nouveau.

La gare
Place de la Gare 2
1096 Cully
+41 21 799 21 24
www.lagarecully.ch

Crédit photo : foodaholic

La Gare, Cully
La Gare, Cully
La Gare, Cully
La Gare, Cully
La Gare, Cully