SushiZen, Lausanne

Sushizen est une chaine de sushis qui a commencé à Lausanne. Je les ai découvert autour de 2004 et à ce moment là, il n’existait que deux succursales, celle de la rue Etraz et celle d’Epalinges qui était aussi le centre de production. Depuis, ils se sont énormément développé avec de multiples boutiques et points de vente à Lausanne ainsi que dans d’autres villes de la Suisse Romande et aussi deux restaurants : le Sushizen Grancy et le Sushizen Palace qui a fermé définitevement le 13 décembre 2022.

Sushizen a été l’un de mes premiers pas dans la gastronomie japonaise. J’ai beaucoup fréquenté au début les succursales d’étraz et d’Epalinges, puis beaucoup le PSZ à ses début, testé une fois Fusion de Grancy, mais jamais depuis qu’il est devenu un ramen et depuis quelques années, le service de livraison.

Le système d’emballage de Sushizen est très hygiénique, mais pas très écologique et aussi très agacant quand on a pris plein de nigiris, makis ou california, car ils sont emballés à l’unité ou par paire, sans oublier les petits sachets de sauce ou de gingembre.

La livraison est plus plaisante et aussi un peu plus écolo, moins d’emballage et de déballage, mais surtout qu’il ont une zone de livraison assez large, c’est gratuit et assez respectueuxs des heures de livraison.

La carte est classique avec beaucoup de sushis à base de saumon et de thon, puis peu flexible, car souvent par quatre, cinq, six ou huit pièces.

26 décembre 2022.

Lundi soir, commande faite à 17h40, heure de livraison choisit 18h30-18h45, livré à 18h34. Parfait.

Commande livrée à l’heure, rien de renversé, tout était là, aucun oubli.

Les california Koyuki (16.50 chf) au saumon, avocat, oeufs de poissons volants et graines de sésame étaient bons. Par huit pièces « uramaki », ces inside-out sont plutôt larges et peuvent facilement être copieux.

Chinatown, Lausanne

En nigiris, j’ai pris ceux au saumon (11.50 chf), noix de St-Jacques (14 chf), thon gras (17 chf) et oeufs de saumon (16 chf), tous par quatre. Dans l’ensemble, c’était pas mal, un peu trop de riz, mais bien garni.

Pour des sushis industriels, c’est très honorables.

Chinatown, Lausanne

Le thon gras est une bonne affaire pour les amateurs de cette délicatesse, il est bien plus abordable que dans la plupart des restaurants japonais en propose, mais c’est aussi un jeu de hasard, car la qualité fluctue des fois.

Chinatown, Lausanne
Chinatown, Lausanne
Chinatown, Lausanne

Je trouve que les oeufs de saumon ont un peu changé ces dernières années, pas que chez Sushizen, mais également dans les autres restaurants. Ils me paraissent plus petits, moins onctueux, s’approchant des oeufs de truite. Il doit y avoir une nouvelle marque, gamme, produit moins cher que les oeufs de saumon que je connaissais.

Chinatown, Lausanne

Pour résumer, Sushizen n’est pas le top du top en matière de sushis, surtout que le choix à livrer reste basique, mais c’est un très bon choix pour des sushis à se faire livrer chez soi, sans frais et toujours à l’heure.

16 nigiris, 1 california : ~ 75 chf. pour une personne.

Sushizen
Grande Rue 89
1844 Villeneuve
+41 21 960 31 36
www.sushizen.ch/livraison

Crédit photo : foodaholic

Marutcha, Lausanne

David Herel et sa femme Tomoko ont ouverts Marutcha au début 2018. Plus précisément « MARUtCHA » qui veut dire cercle et thé, d’où leur logo. C’est un petit salon de thé japonais, le premier de Lausanne. qui est situé au centre-ville, juste au-dessous de la Place Saint-François, à côté du Conservatoire de musique.

C’est un petit tea-room à l’ambiance décontractée, sans chichis. On peut consommer sur place ou prendre à l’emporter. Le salon de thé fait aussi boutique, on peut y acheter divers produits et surtout des délicieuses pâtisseries japonaises ! Ils proposent également des ateliers : origami, thé, cours de japonais.

Ils sont ouverts du mardi au samedi, de 11h30 à 18h00, fermés les dimanches et les lundis.

Chez Marutcha, le matcha (poudre de thé vert) est roi, il est proposé chaud, froid ou avec du lait, on peut aussi y trouver d’autres thés comme le sencha ou l’hōjicha. J’ai une petite préférence pour leur matcha moderne avec du lait ou le genmaicha.

L’accueil est toujours souriant, Ils sont de bons conseils, on peut toujours échanger quelques mots, bavarder, ce qui fait plaisir. Je vais chez eux de manière assez sporadique et j’ai tort, car c’est un chouette endroit !

Rien de mieux qu’une ou plusieurs petites douceurs pour accompagner son thé, vous avez le choix entre des dorayakis, des mochis traditionnels ou glacés durant les beaux jours.

Les dorayakis sont une sorte de pancake à base de blé, oeuf, sucre et sirop de malt. Les mochis sont de petits gâteaux à base de riz cuit à la vapeur et écrasé pour obtenir une pâte de riz gluante.

Si vous consommez sur place, jeter un coup d’oeil à leur vaisselle faite par un céramiste japonais de la région : Toshi Takeuchi. Penser aussi à jeter un coup d’oeil à leur boutique en ligne accessible via leur site web.

Visite du 27 mai 2022

Petite balade en ville un vendredi après-midi assez calme durant pendant ce long week-end de l’Ascension pour ceux qui font le pont. Je passe de temps en temps devant, des fois c’est plein, parfois c’est plus tranquille comme aujourd’hui vers 16 heures, mais il y a eu un coup d’affluence vers 17 heures, j’ai eu de la chance d’arriver au bon moment.

Pâtisseries et thés glacés, sur cette plage abandonnée … oups je m’égare.

J’en profite pour me poser un peu au frais, se rafraîchir et manger quelques douceurs, car les mochis glacés sont de retour et ils ont en ce moment un dorayaki de saison aux fraises.

Pour accompagner mon thé glacé, léger et rafraîchissant, je déguste un de leur dorayaki aux fraises qui était bon, moelleux, pas trop sucré, des fraises douces et légèrement acides, une acidité agréable qui se mariait bien avec le dorayaki.

Si je devais le comparer aux dorayakis industriels des restaurants japonais, je dirais que la génoise est un peu plus légère, moins dense et les haricots rouges aussi moins sucrés.

Marut'cha, Lausanne

Parmi les mochis glacés, mon préféré et celui au sésame noir, j’aime beaucoup son goût intense. Et parmi les mochis traditionnels, c’est celui à la mousse au thé qui est mon préféré, il est très léger, aéré, il fait penser à un coussin moelleux ou un pouf.

Marut'cha, Lausanne

Pour résumer, si vous cherchez un endroit pour faire une pause, Marut’cha est un chouette endroit au centre-ville pour prendre un thé et, ou déguster une petite pâtisserie, à l’emporter ou sur place.

Mes dernières visites : 6 avril 2022, 22 mars 2022

Marutcha
Rue de la Grotte 4
1003 Lausanne
+41 21 521 37 65
www.marutcha.ch

 Crédit photo : foodaholic

Marutcha, Lausanne

The Coffee Project, Lausanne

Depuis quelques années, les boutiques de thé et de café poussent comme des champignons à Lausanne ! Bon, il y en a pas mal qui ont fermé aussi ! Quand il y en a trop, la concurrence devient rude.

Je n’ai que récemment découvert The Coffee Project, qui pourtant existe depuis quelques années. Ils sont situés en bas de la rue Marterey, ils avaient une seconde boutique à la rue du Grand-Pont qui n’existe plus.

Le cadre simple, sympathique et intimiste, c’est tout petit, il y a un comptoir avec trois tabourets, une table de quatre places et une banquette à l’extérieur. La playlist n’est pas désagréable !

Le personnel est sympathique, souriant, jeune.

Lors de ma visite, ils proposaient quatre cafés différents : Guatemala, Salvador, Ethopie et Costa rica. En plus de vendre du café, ils ont aussi des boissons à base de matcha et des petites choses à grignoter (cakes, cookies, viennoiseries). Il est aussi possible d’acheter du café, des accessoires, divers produit d’épicerie. Allez jeter un coup d’oeil à leur eshop

Selon une autre cliente, leur banana cake est à tomber ! Elle a dû en manger moins 3 tranches le temps de boire mes cafés.

Petit plus, ils proposent également dans le même local, des plats grecques sous le nom de The Greek Project.

Au vu des va-et-vient des sociétés de livraison, ils ont du succès !

Mes dernières visites : 16 mars 2022, 10 mars 2022.

The Coffee/Greek Project
Rue Marterey 1-3
1005 Lausanne
www.thecoffeeproject.ch
www.thegreekproject.ch

 Crédit photo : The Coffee Project / The Greek Project

Enboite.ch, e-shop

Enboîte.ch est un shop en ligne spécialisé dans les conserves de marques espagnoles et portugaises, des produits également en vente chez divers partenaires. Parmi les marques, il y a par exemple : Aveiro Tuna, Briosa, Saboreal, La Brùjula, Española, Seleccion 1920, etc …

Ce site web, parsemé de touches d’humour a été fondé par Helder, un Portugais qui a grandi ici. Je l’ai rencontré via Instagram, nous avons mangé une fois ensemble, ce fut un repas bien sympathique entre deux passionnés de la gastronomie.

Habituellement, je ne suis pas un grand fan des produits en conserves, surtout les poissons (que je préfère crus) mais je me suis quand même laisser tenter par un achat sur son shop, on ne sait jamais. Le shop est bourré de choix, tout aussi tentant les uns que les autres, pas facile de choisir raisonnablement.

Lors de ma première commande, j’ai choisi un peu de tout : du thon, des sardines, des fruits de mer. Les produits sont bons, la qualité est bonne, mais comme je m’y attendais, il n’y a pas eu vraiment de coups coeur.

Malgré cela, j’ai tout de même passé une seconde commande et cette fois, j’ai trouvé des produits très sympathiques, beaucoup plus adaptés à mes goûts.

J’ai trouvé le thon au gingembre excellent. J’ai un peu triché car je l’ai utilisé comme base pour un thon-mayo personnel mais le résultat était vraiment top, délicieux ! Le gingembre se marie très bien avec le thon.

L’oursin m’a aussi beaucoup plu, de bonne qualité, je l’utilise dans un mélange oursin-calamar, « à la japonaise ». Il pourrait presque remplacer celui qui est utlisé dans les restaurants à sushis du coin, il est juste un peu moins spongieux, mois humides.

Dernières commandes : septembre 2021, août 2021

Enboite.ch

www.enboite.ch