Ouvert à Crissier en septembre ou octobre 2021, l’Itoya est l’un des rares nouveaux établissement japonais de ces dernières années de la région et qui reçoit apparement un retour très positif sur le web. 

L’établissement est situé dans le tout nouveau quartier « Oassis » à Crissier. J’étais venu à pied, histoire de me balader, j’ai pris le train depuis Lausanne jusqu’à Renens puis le bus jusqu’à chez eux, cela prend environ 20 à 30 minutes selon les correspondances. Sur le chemin, j’ai remarqué un petit parking à proximité du restaurant derrière l’arrêt de bus « Lentillières ».

Le cadre est assez chouette, c’est neuf, moderne, japonais sans tomber dans l’excès. Les lieux m’ont paru plutôt grand, il y a une salle principale, une zone de salons privés à tatamis et même un espace enfant. Une ambiance plutôt familiale, normal au vu du quartier et de leur spécialité « buffet ».

La carte est immense,  large choix de sushis, sashimis, plats japonais ainsi que quelques propositions chinoises mais leur spécialité est le buffet qui sans être à volonté, a de quoi remplir la panse. Chez eux, on commande via une tablette, c’est fun, on prend son temps, on clique et le service amène nos choix. N’étant pas fan de buffet, je choisis à la carte, de plus il y a quelques plats intéressants comme le flan à la japonaise, les huîtres panées ou le crabe mou frit.

Exemple de prix : Soupe miso (8 frs), tofu frit (14 frs.), nigiris saumon (8 frs/2 pces), maki thon (12 frs), brochettes de poulet (12 frs/2 pces), flan à l’anguille (15 frs.), huîtres panées (28 frs/5 pces), crabe mou frit (32 frs/ 2 pces). Le buffet est de 29 à 49 frs selon le midi, le soir ou le weekend, je vous laisse lire les conditions sur leur site web.

Commençons par le volcano roll (anguille, crevette, mayonnaise) qui est présenté d’une manière « en mettre plein la vue ». Un sushi type california qui était bon, j’ai bien aimé le mélange salé, sucré, onctueux et croustillant mais les bouchées sont énormes, impossibles de le manger en une fois et en deux fois, tout se casse.

Les brochettes de poulet (yakitoris) étaient bonnes, bien grillées, viande tendre. Le flan à l’anguille (chawanmushi) était sympathique, Après, ça se corse, les huîtres panées (kakifurai) et les crabes mous n’étaient pas tops, au niveau de la friture, la panure ou le goût, la déception n’est que plus grande car leurs prix sont élevés.

Il y a du monde, du personnel, c’est un lieu animé. Ils étaient trois, voire quatre personnes en salle, un service rapide, souriant, pas tous ne parlent français mais la responsable le parle très bien.

Au vu des retours sur le web, l’Itoya semble plaire à la majorité mais je n’ai malheureusement pas été si conquis que ça. Il y avait des plats sympathiques mais d’autres plutôt décevants.

Pour résumer, cela faisait longtemps que je n’étais pas allé dans un nouvel établissement avec pour but d’essayer un maximum de plats, d’autant plus que la carte était prometteuse, j’étais très motivé mais au final un peu déçu surtout avoir dépensé 150 francs. La responsable semble être à l’écoute et attentive au retour des clients, espérons que la cuisine augmente en qualité.

Mon dernier repas chez eux : 5 février 2022.

Itoya
chemin des Lentillières 7a
1023 Crissier
+41 21 697 88 88
www.itoya.ch

Crédit photo : foodaholic