La Poesia est un restaurant italien à Lausanne qui propose une cuisine italienne moderne notée 14 au Gault & Millau en 2022. Il a fait partie de cette vague de restaurants italiens semi chic ouverts en quelques années comme le St-Paul, Amici, Ulivo, Gigio, Cucina 41, Osteria Balsamico, etc. Si certains ont bien réussi, d’autres peines ou ont carrément fermé.

L’établissement est situé dans le quartier de Malley, pas très loin du giratoire, proche de la station de métro, nous sommes seulement à quelques minutes du centre,  il y a quelques places privées pour les clients en voiture.

Le quartier ne paie pas de mine, c’était il y a longtemps une sorte de zone industrielle, entreprises, abattoir, proche des grands axes routier, une sortie autoroute à proximité, il y a donc beaucoup de circulation, mais les nombreux aménagements de ces 20 dernières années ont amélioré le quartier.

Le restaurant est sympathique, assez grand, environ 50 places à l’intérieur et une terrasse. Un décor aux styles multiples, c’est un peu chaotique, mais agréable, un mélange contemporain, moderne, des tableaux aux murs, des caisses de vin recyclées en mobilier, une ventilation apparente, les tables sont joliment dressées, mais un peu trop simple par moment, comme ces chaises en plastique, il faudrait au moins un petit coussin.

La carte est appétissante, elle m’a bien plu. Je n’ai pas l’impression qu’elle a beaucoup changée au fil des ans. Elle propose des plats italiens classiques : charcuteries, pâtes, viandes et poissons. Il y a une jolie sélection de viandes grillées. souvent pour deux personnes, les pièces pour une personne font quand même 350 grammes.

Exemple de prix :
– salade verte (9 chf)
– sélection de charcuteries, 2 pers. (27 chf)
– paccheri au ragoût napolitain (21/29 chf)
– côte de veau, 350 gr. (58 chf)
– San Pellegrino 50 cl. (5.50 chf)
– café (3.80 chf)

La Poesia, Lausanne

2 septembre 2022

Repas un vendredi midi, seul, sans réservation. je suis arrivé un peu avant 12 heures.

Trois personnes en salle, un service sympathique, ambiance décontractée, Il faisait beau, donc les clients ont, j’imagine, privilégié la terrasse qui était probablement pleine, alors que c’était moyennement bien rempli à l’intérieur.

Le menu du jour ne me disait rien, je ne suis pas amateur de pâtes et pas en état pour une viande de 350 grammes. Je suis donc parti pour trois entrées et un dessert si j’ai encore faim.

On commence tranquille avec une petite mise en bouche : foccacia tiède garnie de tomate cerise fondante et d’une fine tranche de mortadelle, le tout bien imbibé d’huile d’olive.

La Poesia, Lausanne

En première entrée, le carpaccio de la Méditerranée (25 chf) était composé de daurade, loup de mer, thon, gingembre et divers légumes. C’était sympa, correct, frais, coloré. Généreusement arrosé d’huile d’olive, sans assaisonnement, mais à disposition à proximité. Le gingembre était plutôt doux, il n’avait pas ce côté piquant, donc probablement mariné. Les pousses de betteraves, c’est joli, mais immangeable pour moi, du moins pas en cette quantité.

La Poesia, Lausanne

Seconde entrée avec un vitello tonnato (25 chf) sous forme de fines tranches de veau roulées et farcie d’un mélange de salades, napée d’une sauce au thon et garnie de fleurs de câpres, citron, aneth, persil plat, cerfeuil.

Généreux, assez copieux, c’était encore une fois bien dressé, mais j’ai trouvé dommage d’avoir laissé les pépins dans le citron alors qu’ils se donnent la peine de les fileter, de plus c’était trop acide, car les câpres apportaient déjà une touche acide suffisante. La sauce était très bonne, épaisse, mais assez liquide, une jolie consistante, légère.

La Poesia, Lausanne

Troisième et dernière entrée avec un fritto misto (25 chf) de gambas, calamars, oignons rouges, courgettes et aubergines.

C’était bon, copieux, mais une main un peu lourde avec le sel. La friture était fine et croustillante. Les gambas très bien cuites avec une chair tendre. Le velouté à l’encre de seiche au citron mentionné dans l’intitulé du plat consiste en faite à une mayonnaise.

La Poesia, Lausanne

Avec un peu de peine, mais en prenant mon temps, j’ai quand même réussi à venir à bout de mes trois entrées. Je me suis donc laissé tenter par un dessert, une panna cotta (12 chf) aux fruits rouges.

Elle était correcte, bonne. La texture était assez dense, un peu collante, pas trop sucrée. Un coulis de fruits rouges épais.

La Poesia, Lausanne

Pour résumer, c’était un bon repas, la carte est à mon goût, les portions sont généreuses, même un petit peu trop ! Néanmoins, je comprend pourquoi ils ont du succès.

Dommage pour moi que le quartier de Malley n’est pas vraiment un endroit où j’ai souvent l’occasion de venir. 

Trois entrées, un dessert, une minérale, un café : ~ 95 chf. pour une personne.

La Poesia
Avenue du Chablais 53
1007 Lausanne
+41 21 525 55 85
www.lapoesia-restaurant.ch

Crédit photo : foodaholic