Mon dernier article datait de mai 2023. Entre lassitude et problèmes de santé, j’ai mis en pause FoodaHolic, même si j’ai un peu continué les restaurants, mais je n’avais plus le coeur à écrire mes sorties.

Après plus de sept mois de pause, l’envie reprend un peu, je tente une relance avec un rythme plus modéré.

Juin – Décembre 2023

Lausanne a pas mal bougé durant 2023 avec son lot de fermetures et ouvertures. Parmi mes connaissances, plusieurs cherchent à remettre leurs locaux et certaines agences immobilières annoncent une année 2024 mouvementée.

La tendance 2023 à Lausanne aura été marqué par les steakhouses avec les ouvertures du Beef’Or (Petit-Chêne), le Redwood (Flon), Crazy Kitchen (Tivoli). le Wonder Grill (Borde) ou le Leman Bae (Veytaux) qui s’inspire d’un célèbre et coûteux steakhouse. Il y aura eu également les restaurants de ramens avec Aki (Marterey), Neko (Cour), Black Market Ramen (Tunnel) ou le Kitsune (Malley). Le coté sucré n’est pas en reste avec The Sweet Sage (Flon), Kripsy Kreme (Pichard) ACarré (Marterey), Elssi (Harpe).

Un bon nombre de nouveaux établissements comme Café du Tramway (Valentin), le Aux 5 épices (Midi), Côté Sushi (Grand-Pont). La Parada (Tunnel), La Esquina (Mousquines), Brasserie Belleville (Flon), Bellantoni (Midi),  Le Petit Ajaccio (parc Valancy), Histoire Sans Faim (Plaines-du-Loup), Qui Résiste (Saint-Laurent), That’s Amore (Chailly), Matcha Picchu (Grand-Chêne), L’appart (Bourg), le renouveau Sardine (Barre), Roberto (Pully, prochainement), Shed Burger (Pully, prochainement), Why Not Burger (Pully, prochainement).

Quand certains ouvrent, d’autres ferment : Kantan Sushi (Chauderon), La Pomme de Pin (Cîté-Derrière), la boulangerie Délices du Théâtre (Georgette), Zafferano (Tivoli), Uncle Gau (Saint-François), Royal India (Chaucrau), Cusco 11 (Petit-Chêne), La Quequetterie (Petit-Chêne), New Way (Pully), Chez Tatii (Pully), Homy’s Place (Pully), Ho Wan (Pully).

Durant le 2e semestre 2023, j’ai beaucoup ralenti ma cadence concernant les restaurants, mais je me suis quand même laissé tenter par quelques-uns, de temps en temps.

Le Beef’Or
Rue du Petit-Chêne 28
1003 Lausanne
+41 21 312 87 32
www.beefor.ch

Un restaurant à viandes que j’ai testé à trois reprises. Pas vraiment pour tout les budgets, pour les amateurs de viandes, surtout celle de luxe. L’établissement a été totalement rénové, des travaux lourds ont été faits, plus rien à voir avec le BullDog Bar. Cadre un peu chic, lumière tamisée, c’est beau, mais attention, coté fenêtre, il fait assez froid, c’était mal isolé. Staff en nombre, parfois peu efficace, sur les trois visites :  une fois beaucoup de boissons alcoolisées ont été oubliées (en remerciement de l’avoir signalé, nos apéritifs ont été offerts) et lors de la dernière visite, ils ont amené à table deux entrées de suite par erreur (c’était ceux de la table à côté), digne d’une caméra cachée.

Globalement, c’était plutôt bon. Sur trois repas, j’ai toujours pris le pigeon. J’aime en manger et il n’est pas souvent à la carte, en plus à 32 francs, c’est un prix très attractif. Le premier était bon, le second était délicieux, le troisième bien trop saignant. Je viens de voir qu’il ne figure plus sur la carte, dommage.

De toutes les sauces, celle au foie gras et Porto ne m’a pas convaincue, simplement une mousse de foie gras en plus liquide, aucun goût de Porto, mais j’ai beaucoup aimé celle au jus de veau et vin rouge : goûtue, corsée, bien épaisse.

Le National, Chez Tò & Giò
Rue neuve 13
1003 Lausanne
+41 21 312 22 62
www.lenational-lausanne.ch

Il a été repris par une nouvelle équipe, ou partiellement. Je n’ai jamais mis les pieds dans l’ancien National, mais il me semble que la carte du moins, a changée, c’est d’ailleurs leur Faux-Filet de boeuf façon café de Paris qui m’a attiré chez eux. Une pièce suisse maturée mini 35 jours, nappée d’un beurre maison, servie avec des frites et une petite salade. Sauce en abondance, cuisson respectée, situé au centre-ville, prix corrects. Ils ont de bons arguments. Testé deux fois, les viandes étaient bonnes, ambiance sympathique et service décontracté.

Le Coco Mama
Rue du Lac 40
1815 Clarens
+41 21 964 25 35
www.cocomama.ch

Il s’agit de l’ancien restaurant thaïlandais Maï Thaï connu pour sa superbe terrasse. Le Coco Mama est un restaurant surfant sur la tendance « nikkei », un mélange de cuisine japonaise et péruvienne. Personnellement, c’était plus beau à voir qu’à manger, trop surfait à mon goût, surtout au vu des prix. Les vrais amateurs de la cuisine japonaise risquent de déchanter. Le service n’était pas top, un peu brouillon. Nous avions téléphoné pour prévenir de notre retard d’environ 15 minutes, mais nous sommes arrivés un peu comme s’il n’y avait pas de réservation..

Pho Ardoise
Av. de Chillon 52
1820 Territet
+41 21 961 19 88
www.pho-ardoise.ch

Restaurant familial proposant une cuisine vietnamienne avec une carte courte misant sur le fait maison et la qualité. Testé avec deux amis un samedi midi, il n’y avait malheureusement pas grand monde. J’ai trouvé le repas plutôt bon, des goûts différents, plus personnels. Le bouillon du pho était très bon, bien dégraissé, mais vraiment dommage pour la viande qui était très cuite, trop dure et sèche. Des morceaux coupés dans de la poitrine, alors qu’au début, ils utilisaient de la cuisse, mais certains clients se sont plaints des nerfs et tendons.

Chisana Sushi
Av. Paul-Cérésole 14
1800 Vevey
+41 21 921 32 22
www.chisanasushi.ch

Un restaurant japonais situé proche de la gare dont je m’étais réjouis de découvrir, mais j’ai été un peu déçu. Ni mauvais, ni très bon, simplement très standard avec des sushis de qualité corrects et des entrées de fabrication industrielle. Des prix dans la moyenne, pas trop cher, ni bon marché. Une ambiance asiatique moderne et kitch qui amusera certains.

Pasta e Sfizi
Av. d’Ouchy 3
1003 Lausanne
+41 21 323 23 50
www.pastaesfizi.ch

Un restaurant italien qui a ouvert très longtemps que j’ai découvert que très récemment en compagnie de deux amies avec le PG. L’ambiance était un peu froide, mais la carte m’avait beaucoup tapé dans l’oeil lors de la lecture. Nous avons testé le mille-feuille de perche, un plat de pâte et deux viandes. C’était salé, très, trop salé, pourtant je n’ai pas la main légère je cuisine La viande n’était pas assez cuite non plus, j’aime bien saignant, mais c’était presque bleu. La garniture n’était pas celle écrite sur le menu. Bref, beaucoup de points négatifs, le seul plat aimé par tous était le dessert, mais ça n’a pas suffit pour sauver la soirée.

Prochain article

Mon voyage en Finlande lors des deux premières semaines de janvier 2024. Helsinki, Rovaniemi, Ivalo, des huskies, des rennes, hôtel, cottage, restaurants et du -25°C …